médecins : quels patients pour l’ostéopathe ?

black-and-white-black-and-white-dark-702139.jpg
 
 

“L’ostéopathie ce n’est que pour le dos”

Les troubles musculo-squelettiques se classent au 8ème rang comme motifs de consultations chez le médecin généraliste ; une majorité de médecin ne savent pourtant pas quand réorienter leurs patients vers l’ostéopathe. Découvrez les indications pour la prise en charge ostéopathique.

Le médecin généraliste, praticien de santé de première intention, est généralement le premier interlocuteur de tout patient qui présente des troubles musculo-squelettiques (douleurs au dos, genou, épaule, etc) néanmoins, ce dernier, a généralement quelques difficultés à savoir quand réorienter le patient vers un ostéopathe lorsqu’il peut conseiller une approche conservative (par opposition à l’approche dite « invasive » qu’on associe aux médicaments ou la chirurgie) ou que le patient en fait expressément la demande.

L’ostéopathe est aussi un praticien de santé de première intention mais ne prétend pas remplacer le médecin et est aussi bien capable de réorienter son patient vers le médecin quand cela s’avère nécessaire ; notamment en présence de « drapeaux rouges » (symptômes qui font évoquer une affection plus sérieuse et qui nécessitent des examens complémentaires tels que radiographie, IRM, prise de sang, etc). Ce praticien prend en charge le patient en utilisant uniquement ses mains par des manipulations (mobilisation des articulations, muscles, ligaments par étirement, massage, inhibition, etc pour ne citer que l’approche biomécanique) et peut parfois donner des indications au patient à propos de la position au travail, dans le lit, sur le canapé, dans la voiture, etc mais aussi il peut ajouter à cela quelques exercices qui permettront d’entretenir le traitement entre deux sessions et de donner de bonnes habitudes au patient.

Quand réorienter son patient vers l’ostéopathe lorsqu’on est médecin généraliste (cela peut s’appliquer à beaucoup de spécialités, orthopédie, rhumatologie, odontologie pour n’en citer que les plus communes) ?

Quand on parle de l’ostéopathe, on pense systématiquement à ce bruit satisfaisant, le « crack », qui pour beaucoup de patients fait évoquer le « déblocage » notamment pour les douleurs aux dos, oui car la majorité est convaincue que l’ostéopathie ce n’est que pour le dos, soyons donc plus explicites !

L’ostéopathie est une médecine alternative qui considère que l’organisme possède une capacité propre à guérir, à renverser un phénomène interne au corps ; l’ostéopathe n’agirait qu’en tant que médiateur, donneur d’information en d’autres mots.

En tant qu’ostéopathe, voici une liste non exhaustive des motifs de consultations les plus communs :

·       Douleurs vertébrales (cou, dos, lombaires, sacrum)

·       Maux de tête fréquents, migraines

·       Troubles respiratoires idiopathiques

·       Asthme

·       Radiculopathies telle la sciatique

·       Troubles liées à la grossesse (reflux, maux de tête, douleurs vertébrales, tendinopathies

·       Troubles de la digestion (reflux gastrique, constipation ou diarrhée idiopathiques)

·       Paralysie faciale

·       Epaule gelée

·       Troubles mandibulaires

·       Troubles du sommeil

·       Douleurs ligamentaires, articulaires et/ou musculaires

·       Arthrose

·       Certains troubles neurologiques

·       Troubles oculomoteurs

·       Troubles vasculaires périphériques

Évidemment la liste est bien trop longue pour balayer exactement tous les motifs mais pourquoi ne pas vous rapprochez de l’ostéopathe que vous conseillez à vos patients pour lui demander plus de renseignements et si vous n’en avez pas encore un, n’hésitez pas à vous rapprochez de celui dont vos patients parlent le plus souvent… généralement plus d’un patient satisfait ne peut être le fruit du hasard !