docteur : je crois que je suis asthmatique !

art-black-and-white-branches-962312.jpg
 
 

“l’asthme s’atténue avec le temps”

L’asthme est une inflammation chronique des voies aériennes qui affecte plus de 4 millions de personnes en France et qui se manifeste par des symptômes respiratoires paroxystiques (dont l’intensité est au maximum). Cette affection commence généralement dès l’enfance, elle peut, néanmoins, passer inaperçue durant l’enfance et est diagnostiquée plus tardivement, à l’âge adulte.

Symptômes

L’asthme se manifeste par :

·       une toux

·       un wheezing (bruit aigü à type de sifflement) dû au rétrécissement des voies aériennes

·       des difficultés respiratoires (sensation de manque d’air)

·       éventuellement une sensation de constriction ou de poids dans la cage thoracique

 

Facteurs déclenchants/favorisants 

·       une allergie alimentaire

·       les allergènes domestiques (acariens, moisissures, etc)

·       une exposition à des substances irritantes

·       l’allergie saisonnière (pollen, etc)

·       la fumée du tabac ainsi que la pollution de l’air par les particules fines,

·       parfois, un effort intense physique ou encore des médicaments anti-inflammatoires

parmi les causes les plus répandues.

Citons, les prédispositions familiales, le reflux gastro-oesophagien et la survenue de rhinites allergiques durant l’enfance comme des facteurs prédisposant à l’asthme.

On ne parle que très peu, du rôle des médicaments antibiotiques et des vaccins dans la prévalence et l’augmentation de cas d’asthme dans le Monde, nous ne nous étalerons pas sur le sujet mais n’hésitez pas à utiliser le super outil Google pour approfondir le sujet !

 

Diagnostic

Généralement, le patient consulte le médecin traitant ou les urgences en cas de grave crise.

Le diagnostic de cette affection repose sur deux axes :

·       connaître la sévérité de l’asthme

·       trouver la cause de l’asthme

Bon à savoir : le bilan respiratoire est recommandé dès l’âge de 2-3 ans en France

Le bilan inclut des tests respiratoires qui sont évidents à pratiquer puisqu’il s’agit d’une pathologie respiratoire et des tests cutanés et là, vous vous demandez, quelle est la relation entre le système respiratoire et la peau ? Cela permet de distinguer l’origine allergique ou non de l’asthme et en identifier l’allergène à travers la peau, eh oui !

La recherche du facteur déclenchant les crises d’asthme est aussi primordiale (parfois il peut s’agir d’une réaction à votre environnement social, le travail, par exemple)

 

L’ordonnance

L’asthme ne se guérit pas, il s’atténue avec les années dans certains cas mais persiste toute la vie avec des moments de rémission transitoires.

Eliminer les facteurs déclenchant (allergène, etc)

Effectuer un traitement de fond qui permet de contrôler la fréquence des crises ainsi que leur intensité : souvent ce traitement de fond est de type corticostéroïde inhalé ; tout le monde a déjà, au moins une fois, rencontré une autre personne avec sa « Ventoline » sur lui, amalgame d’appeler l’inhalateur « Ventoline » puisqu’il en existe d’autres, avec un nom différent !

Le traitement des crises se fait par un bronchodilatateur d’action rapide (pour inverser la bronchoconstriction, le rétrécissement du diamètre des bronches, qui a lieu lors des crises).

D’autres approches sont en cours de développement.

Bon à savoir : l’asthme infantile permet de mettre la lumière sur des cas persistants d’asthme lors de la vie adulte ; la prise en charge de l’enfant dès les premières crises en ostéopathie apporte dans certains cas, des améliorations notables, réduisant ainsi la sévérité ainsi que la fréquence des crises et ce, de manière durable. Parlez-en à votre médecin ainsi qu’à l’ostéopathe que vous avez l’habitude de consulter.

 

Cet article n’engage que notre opinion et expérience professionnelle, il ne prétend pas remplacer l’avis de votre médecin et/ou praticien.