“winter is coming” : remèdes naturels contre le rhume !

Sans titre.png
 
 

nous n’avons pas la solution contre les “white walkers” mais contre l’infection virale respiratoire, oui !

Le rhume constitue l’une des premières causes de consultation chez le médecin généraliste. Il est généré, dans la plupart des cas, par une infection virale des voies aériennes (nez, sinus, bouche, pharynx, larynx, trachée). L’infection est souvent catégorisée comme étant causée par le virus de la grippe qui atteint environ 2,5 Millions de Français par an.

En moyenne, les enfants connaissent 4-6 rhumes symptomatiques (dont les symptômes se manifestent) et 2 rhumes “silencieux” (sans symptômes) ; les adultes quant à eux connaissent 2-3 rhumes symptomatiques par an et 1-2 rhumes “silencieux”. Certains individus sont plus enclins à être atteint ; d’autres le sont moins. On ne sait pas vraiment pourquoi néanmoins on connait les symptômes qui sont généralement bénins et réversibles mais peuvent devenir parfois invalidants au quotidien.

Mécanisme

Le rhume est caractérisé par :

  • la congestion nasale et/ou des écoulements,

  • l’éternuement,

  • la gorge irritée,

  • la toux,

  • des courbatures,

La toux peut être présente ou non et elle a tendance à arriver un peu plus tard que les autres symptômes ; elle perdure parfois jusqu’à quelques semaines après que les autres symptômes aient disparus.

Bien qu’une vraie fièvre ne soit pas systématique, des sensations fiévreuses et de frissons peuvent survenir.

Telle une maladie infectieuse, l’infection virale est caractérisée par la multiplication des virus dans les muqueuses orales, nasales et respiratoires et l’activation de réponses immunitaires générales et locales. La réplication virale dans les muqueuses déclenche des réactions inflammatoires locales et la sollicitation des cellules immunitaires.

l’ordonnance

  1. Thérapies conventionnelles

    • anti-histaminiques

    • décongestionnant

    • anti-cholinergiques

    • anti-toux

    • antalgiques et/ou antipyrétiques

    • formules combinées

  2. Exercice

    Bien qu’une activité physique modérée régulière protège de l’infection, une activité intense comme courir un marathon augmente le risque d’infection transitoirement.

  3. Alimentation

    • la soupe de poulet

    • le “grog

  4. Plantes

    • la camomille

    • l’échinacée

    • le sureau

    • l’ail

    • le ginseng

    • la menthe poivrée

    • le thym

  5. Complémentes alimentaires

    • la vitamine C

    • le zinc

    • les probiotiques

  6. Lavage nasal/humidification

    • lavage au sérum physiologique

    • les inhalations

Volontairement, nous n’avons pas donné les posologies car elles sont patient-dépendants et doivent donc s’installer dans une démarche thérapeutique. Cette liste est non exhaustive et nécessite l’avis d’un praticien.